Ecoutez mon nouveau single ‘Bring Down The Wall’

By septembre 23, 2016 Insights

Ecoutez ma chanson ‘Bring Down The Wall’ le premier single extrait de mon nouvel album disponible le 21 Octobre:

[Single aussi disponible sur Spotify, Deezer et Apple Music]

On ne compte plus les murs qui surgissent de par le monde. S’ils ne sont pas déjà construits, on vante avec fierté leur projet, comme le futur grand mur de Calais ou celui plus grand encore ambitionné par Donald Trump sur la frontière mexicaine.

Assez bizarrement, l’adjectif ‘grand’ au sens de ‘grandiose’ est souvent utilisé pour qualifier les murs construits tout au long de l’Histoire. A la différence du mur d’Hadrien en Angleterre, ou encore de la grande muraille de Chine, les murs d’aujourd’hui ne peuvent même pas se prévaloir d’une quelconque qualité architecturale, et sont loin de suggérer la moindre sensation de grandeur. Ils sont plutôt la preuve tristement matérialisée de notre incapacité à vivre ensemble. Ces pauvres édifices sont juste le symbole de l’exclusion et de l’inimitié, du nationalisme et du bellicisme.

Il existe aussi d’autres sortes de murs. Même s’ils ne sont pas faits de pierres, de briques ou de barbelés, ils demeurent imposants. Ce sont les murs mentaux que nous érigeons entre les autres et nous-mêmes; les murs que certains élèvent dans leur esprit pour masquer leurs peurs, éviter de remettre en question leurs inhibitions et leurs opinions, garder bien au chaud leur bigoterie et leur intolérance. Sur combien de ces murs des millions de personnes viennent-elles se fracasser chaque jour dans le monde?

Alors, quel que soit l’adjectif à choisir, ce sera le contraire de ‘grandiose’. Et je n’oublierai pas de le taguer sur les murs de plus en plus nombreux, qu’ils soient réels ou métaphores. Le nationalisme et la xénophobie sont à nouveau partout; la peur et la diabolisation de l’autre dessinent la nouvelle réalité politique et sociale.

Sur mon île rêvée, à mille lieues utopiques du mépris vindicatif de Trump et de la reculade du Brexit, on chante :

‘Bring down the wall, take it, stone by stone, bring down the wall shake it, to the bone.’

‘Abattez le mur, démontez-le, pierre par pierre.
Abattez le mur, faites-le trembler, jusqu’à la dernière pierre’

Maintenant, vous pouvez aussi pré-commander I Dreamed An Island (disponible le 21 oct) sur iTunes et télécharger imméditament « Bring Down The Wall »:

itunes

piers-faccini-island-cover1000

You Might Also Like